Achat immobilier à Toulouse : des taux de crédit bas jusqu’à la fin de l’année

Envie de devenir propriétaire dans la Ville rose ? Bonne nouvelle ! Tous les feux pour emprunter sont en effet au vert. Et ce n’est pas les prévisions de la Banque centrale européenne et de la Banque de France qui diront le contraire. Ces conditions favorables pour accéder à la propriété devraient ainsi se poursuivre toute l’année 2019. Explications.

Des taux en dessous de 1,4%

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les taux de crédit pour avril 2019 sont à 1,35%, atteignant ainsi quasiment leur niveau record de novembre 2016 (1,33%). Pour le 11ème mois consécutif, ils sont d’ailleurs inférieurs à l’inflation, cette situation n’était pas arrivée depuis 45 ans !

Prêts à taux fixe Taux moyens en % Sur 15 ansSur 20 ans Sur 25 ans
Décembre 2012
3,213,133,403,70
Décembre 2013
3,103,033,333,65
Décembre 2014 2,382,212,502,83
Décembre 20152,202,032,312,65
Décembre 20161,381,181,401,65
Décembre 20171,511,321,521,79
Avril 20181,481,271,451,69
Décembre 20181,441,211,411,63
Avril 20191,351,091,271,49

Source : L’Observatoire Crédit Logement / CSA

Des durées de remboursement de crédit qui s’allongent

Cette baisse des taux d’intérêt a également engendré une augmentation de la durée des prêts. Ainsi, en avril 2019, elle s’élevait à 227 mois en moyenne. En l’espace de 5 ans, elles se sont allongées de 29 mois. Conséquence ? Les mensualités étant moins élevées et plus dispersées dans le temps, davantage de primo-accédants peuvent accéder à la propriété.

Des conditions d’obtention des crédits immobiliers davantage flexibles

La chute des taux associée à une hausse de la durée d’emprunt et la diminution de l’apport personnel demandé pousse les établissements bancaires à accorder plus facilement un crédit immobilier. Cette amélioration des conditions de crédit et d’attribution des prêts de la part des banques est constatée depuis 2016. Une tendance qui ne semble pas s’essouffler depuis 3 ans maintenant.

En savoir plus