Colocation à Toulouse : les éléments à prendre en compte avant de mettre en location votre logement

Deuxième ville universitaire de France, Toulouse est confrontée depuis plusieurs années au boom de la colocation, nouveau mode de vie prisé des jeunes. Économique et conviviale, ce n’est pas pour rien qu’elle est plébiscitée par 28% d’entre eux dans la Ville rose (source LocService). Propriétaires, et si vous vous laissiez tenter par ce type de location ? Le point sur les principales questions que vous vous posez probablement.

Comment se passe la rédaction du bail ?

En tant que bailleur, vous avez le choix entre rédiger un bail pour l’ensemble des colocataires ou un bail pour chacun d’entre eux.

Si vous optez pour la première option, vous devez utiliser un bail type, selon que le logement est vide ou meublé, et qui comprend une partie dédiée à la colocation.

Concernant la deuxième option, chaque colocataire signe un bail. Dans ce cas, vous devez proposer une chambre d’au moins 9m2 à chacun d’entre eux.

Comment s’effectue le paiement du loyer ?

Dans le cas d’un bail unique à tous les colocataires, vous pouvez demander le paiement du loyer à un seul colocataire dans son intégralité.

Les occupants s’organisent généralement entre eux pour payer le loyer et rembourser celui qui fait le virement unique. C’est la même chose pour le dépôt de garantie, il est commun et n’est rendu qu’à la fin du contrat de bail.

Si un colocataire quitte le logement, il ne peut pas vous exiger que vous lui remboursiez la quote-part du dépôt de garantie immédiatement, il doit trouver dans ce cas un arrangement avec les autres colocataires.

Dans le cas d’un bail individuel pour chaque colocataire, chacun paie la part de son loyer.

Bon à savoir

Il est recommandé aux colocataires de spécifier par écrit qui paye le loyer, le dépôt de garantie, ou si chacun doit le faire à son tour, ainsi que les modalités de remboursement.

Quelles sont les modalités de congé en colocation ?

Pour quitter un logement en colocation, les colocataires doivent vous informer par lettre recommandée avec avis de réception. Le préavis varie selon qu’il s’agit d’un logement meublé ou vide : 1 mois pour un meublé et 3 mois pour un logement vide (sauf dans les grandes villes où il est d’un mois, comme c’est le cas à Toulouse).

Comment s’effectue le paiement des charges ?

Pour le paiement des charges locatives, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez estimer le montant des charges annuelles et demander aux colocataires une provision mensuelle. Une fois par an, vous effectuez une régularisation des charges, qui donne lieu à un complément ou à un remboursement.

Ou alors vous pouvez opter pour des charges calculées selon un forfait. Dans ce cas, vous estimez un montant des charges sur l’année et établissez un montant mensuel. L’avantage de cette seconde option est que vous n’avez pas de régularisation à faire par la suite. Le montant du forfait des charges doit quant à lui être bien calculé, et ne pas être disproportionné par rapport à la réalité.

En savoir plus